03/07/2012

Yasser Arafat empoisonné au polonium

Une technique de mise a mort aussi vicieuse et perverse ne peut venir que du MOSSAD, rare service ayant les connaissances et l'accès a ce type de substance, et cumulant par ailleurs une longue liste d'assassinats politique.

Israël a toujours nié être impliqué, mais ils n'en sont pas a leur premier mensonge... 

Nous pouvons espérer que toute les ressources seront mise en
œuvre pour faire pleine lumière sur cet abject assassinat, par contre l'espoir de voir les assassins, qui qu'ils soient, devant les juges est lui fort hypothétique...

Laurent Leisi

ENQUÊTE

Yasser Arafat aurait été empoisonné au polonium

Le dirigeant palestinien, décédé en 2004, aurait été empoisonné au polonium, une substance radioactive, selon les conclusions d'analyses effectuées dans un laboratoire en Suisse et citées dans un documentaire que diffuse mardi Al-Jazeera.

Yasser Arafat, mort en 2004, aurait été empoisonné.

Yasser Arafat, mort en 2004, aurait été empoisonné.
Image: ARCHIVES/AFP

Ces analyses ont porté sur des échantillons biologiques prélevés dans les effets personnels du dirigeant palestinien, remis à la veuve du défunt, Souha, par l'hôpital militaire de Percy, au sud de Paris, où Arafat était mort, selon François Bochud, directeur de l'Insitute for Radiation Physics de Lausanne.

"La conclusion, c'est que nous avons trouvé (un niveau) significatif de polonium dans ces échantillons", a-t-il ajouté dans le documentaire, réalisé après neuf mois d'enquête selon Al-Jazeera.

50 médecins au chevet

Le polonium est la substance avec laquelle aurait été empoisonné l'ex-espion russe Alexandre Livtenko, mort en 2006 à Londres.

Yasser Arafat, tombé malade dans son quartier général à Ramallah, en Cisjordanie, assiégé par l'armée israélienne, est décédé le 11 novembre 2004 à Percy.

Sa mort est restée une énigme, les quelque 50 médecins qui se sont relayés à son chevet n'ayant pas précisé la raison exacte de la détérioration rapide de son état. Des Palestiniens ont accusé Israël de l'avoir empoisonné.

Pour confirmer la thèse d'une mort par polonium, il faut exhumer les restes de Yasser Arafat et les analyser, a estimé François Bochud à l'adresse de Souha Arafat.

"Si elle veut vraiment savoir ce qui est arrivé à son mari, il faudra trouver un échantillon (...). Exhumer Yasser Arafat nous fournira un échantillon qui devrait avoir une très grande concentration de polonium s'il était empoisonné", a-t-il dit

(afp/Newsnet)

Article Tribune de Genève, le 03.07.2012

23:07 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : palestine, yasser arafat, israël, mossad | |  Facebook