17/09/2015

Municipal Genevois: Sami Kanaan dérape... "La dérive Hongroise fascistoïde"

Le magistrat et ancien maire de Genève, le socialiste Sami Kanaan, traite publiquement et en pleine session du municipal Genevois, le gouvernement Hongrois de fascistoïde.
Sami Kanaan.jpg
Ces propos, consultables sur l'enregistrement de Léman Bleu, et tenus par un représentant éminent de Genève sont scandaleux, voir intolérables, vis à vis d'un état tiers et d'un gouvernement avec lequel la Suisse entretient d'excellents rapports tant diplomatiques qu'amicaux.

Les genevois que représente Monsieur Kanaan et la Hongrie sont en droit d'attendre des excuses.

 

Laurent Leisi

18/08/2015

La délinquance massive à Genève est devenue intolérable.

Une fois de plus "la quatrième depuis le début de l'année" un individu non identifié de type MAGHRÉBIN, m'a volé pour près de 10'000.- Frs d'objets de valeur dans mon commerce, profitant d'une affluence particulière et forçant par astuce une vitrine.

LA SITUATION DE LA DÉLINQUANCE MASSIVE A GENÈVE EST DEVENUE INTOLÉRABLE.

Police 1.JPG

Que fait la police? que fait la justice? 

La première s'acharne sur les citoyens intégrés et honnêtes pour des broutilles et des peccadilles, déploie des forces incroyables à faire respecter VIA SECURA et jubile lorsque elle arrive à mettre au trou comme le pire des délinquants un citoyen lambda qui vient de passer une soirée arrosée ou il a eu le malheur de boire 4 verres de pinard...Mais elle est incapable de s'occuper de la réelle et massive délinquance qui pourrit littéralement la vie des Genevois.

La deuxième, la justice, prend un malin plaisir a condamner l'honnête et intégré citoyen, proie facile, à des amendes salées, voir des peines de sursis, justement pour des broutilles (il convient bien de mâter ce petit peuple de classe moyenne, souvent populiste)... Mais par contre fait preuve d'une condescendance hallucinante pour les délinquants multirécidivistes qui ont envahi notre ville, et qui sont relâchés quelques heures après leur méfaits, bénéficiant de jours amendes dont ils se foutent le plus royalement du monde, étant pour la plupart insolvables et sans papiers.

Police 2.jpg

J'ai passé ce soir plus d'une heure à attendre au poste de POLICE du mont-blanc. Plus de 10 personnes attendaient avant moi, presque toutes en attente d'un dépôt de plainte pour VOL... en une heure seule 5 personnes ont été reçues, j'ai donc abandonné et repoussé mon ixième dépôt de plainte à plus tard, sachant d'avance qu'elle n'aboutira comme toutes les autres à rien du tout... Les effectifs de Police étant pour la plupart plongés sous des tonnes de formulaires administratifs et qui sans doute (à juste raison) se disent que c'est les politiques qui sont responsables de l'explosion de la délinquance à Genève, pas eux.

N'ayons pas peur des mots, Genève est envahie de PARASITES, notre ville est INFESTÉE... et normalement tout ménage qui se respecte, toute communauté qui recherche une cohésion sociale viable, éradique avec la plus grande célérité toute infection, tout parasite nuisible à son environnement sain et prospère!

Police 5.jpg

TDG: Entre 300 et 400 clandestins maghrébins son responsables de plus de 6000 délits à Genève

La première des mesures que nous attendons maintenant est la mise en application IMMÉDIATE de la votation sur le renvoi des étrangers délinquants et criminels.

La deuxième des mesures serait que notre POLICE arrête de s'acharner à chercher des poux aux petits citoyens intégrés de notre communauté, et qu'enfin elle se motive à combattre avec la plus grande fermeté une délinquance de réseau, organisée, et le fait de multirécidivistes qui agissent par métier.

Des centaines de VOL et d'actes divers de délinquance par jour pour une petite ville comme la notre c'est définitivement TROP... 

Il convient maintenant de dire STOP à la racaille, STOP aux voleurs et dealers, STOP à une justice dure avec le petit citoyen, et faible avec le délinquant récidiviste notoire.

Il en va de la sécurité et de la prospérité future de notre ville.

Laurent Leisi

27/05/2015

SALT-ORANGE... Coup de gueule sur des pratiques scandaleuses !

Une fois n'est pas coutume, je m'attarde cette fois sur un sujet ou ni l'expression citoyenne, ni la démocratie, ni la vie d'êtres humains n'est en danger.

C'est les pratiques scandaleuses de l'entreprise SALT-ORANGE que je pointe du doigt cette fois.
Leurs méthodes de facturations et le suivi de celles-ci.

Pour la petite histoire, je possédais un abonnement orange que je n'utilisait plus depuis près de deux ans, ne l'ayant résilié dans les délais contractuels, il me fallu alors attendre encore une année de plus pour clore un abonnement régulièrement payé mais non utilisé depuis 3 années.
Cet abonnement a fini par être clos en février 2014... Ouf pensais-je alors, plus de 850.- payé pour rien à ce jour, mais c'est enfin terminé.
Curieusement en mai 2014 je reçois une facture de 4frs40... j'imagine alors qu'il s'agit d'une erreur et n'y prend pas garde. 
En Août 2014 je reçois cette fois une lettre de créance de 1frs20... à nouveau je me dis, ces gens sont fou ! mais n'y donne pas suite et ne réclame bien entendu pas mes 1frs20.
En octobre 2014 alors que mon abonnement est clôturé depuis FÉVRIER, je reçois alors une facture totalement fantaisiste de 77.- sic... "scandalisé" je tente de tirer cette affaire au clair et appelle ORANGE à 5 reprises sur leur ligne gratuite, à chaque reprise je perd 30 minutes d'un temps qui m'est fort précieux sans l'ombre d'un soupçon de réponse, leur petite musique et le message pré-enregistré devenant même totalement insupportable.
Par dépit je finis par abandonner tout en m'acquittant néanmoins à contrecœur de cette facture fantaisiste de 77.-... Je me contente de croire qu'il s'agit a nouveau d'une erreur de facturation et me dis ainsi qu'ils me foutront enfin la paix .
6 mois ont passé... Nous somme en mai 2015, soit plus de 15 mois après la clôture officielle de mon abonnement, et voilà que je reçois cette fois une facture de 3frs20... hallucinant !
Conjointement je reçois également une facture de la société "INTRUM JUSTICIA" mandatée par SALT-ORANGE qui me réclame 198,60 déduction faite des 77.- que j'ai payé malgré moi (Et qui correspondent à des frais d'enregistrement de la facture de 77.-) alors qu'ils étaient totalement fantaisistes et que je n'aurais jamais dû les payer !

C'est alors que je me renseigne auprès d'amis, que je constate que je ne suis de loin pas le seul dans cette situation, il semble même que ces méthodes puissent être assimilables à de l'escroquerie, voir de l'extorsion de fonds, soient parfaitement rodées, et permettent l'encaissement de milliers de factures indues et fantaisistes, l'organe d'encaissement INTRUM JUSTICIA, soi disant indépendant, assumant avec la plus grande complicité des méthodes que l'on ne peut que qualifier de mafieuses.
Précision, il s'agit de petites factures, qui passent inaperçues, et dont souvent la plupart s'acquittent à contrecœur n'ayant pas envie d'être poursuivi, néanmoins mises bout à bout ces factures indues et fantaisistes génèrent des millions de revenus ! 

Je pense que ces méthodes doivent être immédiatement dénoncées avec la plus grande virulence, je n'ai pas l'intention d'en rester là, et suggère à tout les lésés, a tous ceux qui à mon instar on connu des déboires de facturations indues, payées ou non, de ceux poursuivis par Intrum Justicia, de prendre contact avec moi via la boîte de message ou via mon email personnel.
laurent.leisi@bluewin.ch
Il est nécessaire d'avertir la fédération des consommateurs, je laisse le soin à chacun de le faire, c'est important...
http://www.frc.ch/
Mais également, si nous sommes assez "et je n'en doute pas" mandater un cabinet d'avocat afin de poursuivre en justice la société SALT et sa complice Intrum Justicia.

Par acquis de preuve voici les copies des courriers et menaces reçus... ou l'on constatera que mes propos sont rigoureusement vrai.
Escroquerie, SALT, ORANGE, extorsion, menaces, coup de geule, facturations, fantaisie, méthodes mafieuses, suisse, Genève,






































Escroquerie, SALT, ORANGE, extorsion, menaces, coup de geule, facturations, fantaisie, méthodes mafieuses, suisse, Genève,







































Laurent Leisi