27/05/2015

SALT-ORANGE... Coup de gueule sur des pratiques scandaleuses !

Une fois n'est pas coutume, je m'attarde cette fois sur un sujet ou ni l'expression citoyenne, ni la démocratie, ni la vie d'êtres humains n'est en danger.

C'est les pratiques scandaleuses de l'entreprise SALT-ORANGE que je pointe du doigt cette fois.
Leurs méthodes de facturations et le suivi de celles-ci.

Pour la petite histoire, je possédais un abonnement orange que je n'utilisait plus depuis près de deux ans, ne l'ayant résilié dans les délais contractuels, il me fallu alors attendre encore une année de plus pour clore un abonnement régulièrement payé mais non utilisé depuis 3 années.
Cet abonnement a fini par être clos en février 2014... Ouf pensais-je alors, plus de 850.- payé pour rien à ce jour, mais c'est enfin terminé.
Curieusement en mai 2014 je reçois une facture de 4frs40... j'imagine alors qu'il s'agit d'une erreur et n'y prend pas garde. 
En Août 2014 je reçois cette fois une lettre de créance de 1frs20... à nouveau je me dis, ces gens sont fou ! mais n'y donne pas suite et ne réclame bien entendu pas mes 1frs20.
En octobre 2014 alors que mon abonnement est clôturé depuis FÉVRIER, je reçois alors une facture totalement fantaisiste de 77.- sic... "scandalisé" je tente de tirer cette affaire au clair et appelle ORANGE à 5 reprises sur leur ligne gratuite, à chaque reprise je perd 30 minutes d'un temps qui m'est fort précieux sans l'ombre d'un soupçon de réponse, leur petite musique et le message pré-enregistré devenant même totalement insupportable.
Par dépit je finis par abandonner tout en m'acquittant néanmoins à contrecœur de cette facture fantaisiste de 77.-... Je me contente de croire qu'il s'agit a nouveau d'une erreur de facturation et me dis ainsi qu'ils me foutront enfin la paix .
6 mois ont passé... Nous somme en mai 2015, soit plus de 15 mois après la clôture officielle de mon abonnement, et voilà que je reçois cette fois une facture de 3frs20... hallucinant !
Conjointement je reçois également une facture de la société "INTRUM JUSTICIA" mandatée par SALT-ORANGE qui me réclame 198,60 déduction faite des 77.- que j'ai payé malgré moi (Et qui correspondent à des frais d'enregistrement de la facture de 77.-) alors qu'ils étaient totalement fantaisistes et que je n'aurais jamais dû les payer !

C'est alors que je me renseigne auprès d'amis, que je constate que je ne suis de loin pas le seul dans cette situation, il semble même que ces méthodes puissent être assimilables à de l'escroquerie, voir de l'extorsion de fonds, soient parfaitement rodées, et permettent l'encaissement de milliers de factures indues et fantaisistes, l'organe d'encaissement INTRUM JUSTICIA, soi disant indépendant, assumant avec la plus grande complicité des méthodes que l'on ne peut que qualifier de mafieuses.
Précision, il s'agit de petites factures, qui passent inaperçues, et dont souvent la plupart s'acquittent à contrecœur n'ayant pas envie d'être poursuivi, néanmoins mises bout à bout ces factures indues et fantaisistes génèrent des millions de revenus ! 

Je pense que ces méthodes doivent être immédiatement dénoncées avec la plus grande virulence, je n'ai pas l'intention d'en rester là, et suggère à tout les lésés, a tous ceux qui à mon instar on connu des déboires de facturations indues, payées ou non, de ceux poursuivis par Intrum Justicia, de prendre contact avec moi via la boîte de message ou via mon email personnel.
laurent.leisi@bluewin.ch
Il est nécessaire d'avertir la fédération des consommateurs, je laisse le soin à chacun de le faire, c'est important...
http://www.frc.ch/
Mais également, si nous sommes assez "et je n'en doute pas" mandater un cabinet d'avocat afin de poursuivre en justice la société SALT et sa complice Intrum Justicia.

Par acquis de preuve voici les copies des courriers et menaces reçus... ou l'on constatera que mes propos sont rigoureusement vrai.
Escroquerie, SALT, ORANGE, extorsion, menaces, coup de geule, facturations, fantaisie, méthodes mafieuses, suisse, Genève,






































Escroquerie, SALT, ORANGE, extorsion, menaces, coup de geule, facturations, fantaisie, méthodes mafieuses, suisse, Genève,







































Laurent Leisi




14/07/2013

Drame de Brétigny, des racailles dévalisent cadavres, blessés, et secouristes !

Lors du déraillement du train de Brétigny le 12 juillet qui aura fait 6 morts et plus de 30 blessés. Des racailles de la banlieue voisine étaient sur place et dépouillaient le plus tranquillement du monde cadavres et blessés à l'agonie. Lorsque pompiers, secouristes et policiers arrivent enfin, dérangés dans leur oeuvre de charognards, ils les caillassent pour les faires fuir !

Brétigny, drame, déraillement
PHOTO: LIONEL BONAVENTURE / AFP

http://www.youtube.com/watch?v=avUCGWuGREw 

http://www.europe1.fr/Faits-divers/Bretigny-des-vols-sur-... 

Au delà du drame de cet accident effroyable, je pourrais longuement m'étendre sur cette scène de vol hallucinante, œuvre d'individus définitivement privé de toute humanité.


En lisant de nombreuses dépêches et la constance de l'utilisation du terme "jeunes"... J'ai envie de justement donner la parole à une jeune dont la plume acerbe aura pondu un coup de gueule particulièrement bienvenu et salutaire.

Morgane Menguy :

Il y en a juste ras le bol. On nous a laissé les cendres d’une civilisation jadis rayonnante. On ne nous a offert comme héritage que la décadence post-soixante-huitarde, une génération qui apprend aux ados à enfiler des capotes sur des godemichets devant toute leur classe, et aux petits qu’en fait, ils ne sont ni des garçons ni des filles. Une société pourrie jusqu’à la moelle à coup de morale bien pire que la morale catho tant critiquée, d’enseignement de l’auto-flagellation et de l’ethno-masochisme. Une société dénuée de toute valeur dans laquelle nous, les « jeunes », devons pour la plupart apprendre seuls à devenir des êtres civilisés, à trouver notre place dans ce foutoir insensé et babylonien dont les piliers sont attaqués chaque jour un peu plus à grands coups de massues bien pensantes, capitalistes et libertariennes.



On se bat, nous les « jeunes », chaque jour, pour ne pas crever. On se bat avec les névroses résultant d’années de mœurs travesties et dépravées, on se bat pour nos parents qui ont, pour beaucoup, baissé les bras, et pour les suivants qui devront serrer les poings et monter sur les barricades. On se bat pour nous-mêmes. On se bat pour vivre.

Alors, quand, pour la énième fois, je lis « des jeunes ont pillé des cadavres et caillassé les véhicules des hommes venus porter secours aux victimes du déraillement de Brétigny », j’ai envie de sortir les armes. Quels jeunes ? De quels jeunes est-ce que vous parlez ?

Les jeunes vous emmerdent. Les jeunes, aussi névrosés puissent-ils être, ne dépouillent pas les cadavres encore ensanglantés de victimes en piétinant ceux qui sont en train d’agoniser. Les jeunes ne caillassent pas de voitures de pompiers, du SAMU. Les jeunes ne volent pas les moyens de communication des sauveteurs sur le lieu d’un accident dramatique et meurtrier.

Ceux qui font ça ne sont rien d’autre que des charognards sortis de leurs cités. 

Osez prononcer les mots. Ayez un peu de courage ! Arrêtez de mettre sur le dos de vos « jeunes » la responsabilité de ce qui n’est que la conséquence de trente années de votre médiocrité. On vous promet qu’on essaiera de vous en être reconnaissants.

Morgane Menguy.

 

 

Sourceshttp://www.bvoltaire.fr/morganemenguy/bretigny-les-jeunes... 

Laurent Leisi


25/11/2012

BHL à Genève... Plus d'agents de police que de public

BHL a Genève… Plus d’agents de police que de public.

Vendredi soir 23, dans le cadre des ateliers de lectures du Théâtre des Salons, ce dernier a jugé opportun d'inviter Bernard Henri-Levy a faire une lecture des "Fleurs du mal" de Baudelaire. (Autant nous pouvons contester la légitimité de ce triste personnage à lire cette prose, autant elle trouve, ici, toute sa pertinence.)
Et cela à l'heure ou Israël vient de se livrer a une forme de pilonnage assassin qui aurait dû scandaliser la communauté internationale.
Philosophe milliardaire de pacotille sans doute au bout du rouleau et qui ne déplace plus que quelques fans inconditionnels (Il m'a semblé apercevoir Arielle Dombasle). Mais qui par contre joue d'une considérable influence et d’une oreille attentive auprès des tout grand de notre monde, Juppé, Sarkozy, Netanyahou, et maintenant Hollande, pour ne citer qu'eux


Bernard Henri-Levy, sioniste extrémiste convaincu et viscéral, qui n'hésite pas à déclarer "Le printemps arabe est bon pour Israël" ou encore "Mon lien a Israël est inconditionnel"... qui n'hésite pas à s'impliquer activement et politiquement pour une frappe militaire contre la Lybie et qui, par ailleurs, l'obtient... Qui n'hésite pas a jouer de toute son influence afin de pousser la France et l'OTAN a procéder a une intervention militaire massive en Syrie, et qui sans aucun doute a contribué à l'armement par l'OTAN, des milices salafistes et islamistes proches, ou membres, d'Al Qaida ... Et qui en dernier lieu n'hésite pas, a prendre la défense de la politique d'extrême droite et guerrière du gouvernement de l'état d'Israël... 

Bernard Henri-Levy, qui déclare fièrement "Je n'aime pas la guerre, mais elle est nécessaire..."

La guerre sans l'aimer... 

En l'occurrence chacun appréciera cette guerre chirurgicale contre la Palestine, guerre sans doute nécessaire selon BHL... Nécessaire à l'encontre du "terrorisme" palestinien, actes de désespoirs d'un peuple castré, spolié, parqué, et qui a l'outrecuidance de se défendre avec des pierres, et quelques roquettes, qui par ailleurs, peinent terriblement, en terme d'efficacité militaire, a atteindre des cibles en Israël ... En effet 3 morts en territoire Israélien, 3 morts de trop sans doute (il sera utile de l'ajouter) ...  Mais une attaque qui sonne, néanmoins, comme une réponse maladroite à l'assassinat du responsable du Hamas, Ahmad Jaabri, qui était d’ailleurs selon des sources de renseignements avisées, un activiste qui s’employait a la paix avec Israël… 

Avec la séquence ci-après, nous apprécieront, cette guerre chirurgicale et ciblée, si indirectement défendue par monsieur BHL et qui démontre toute la disproportion de la réponse Israélienne …

Palestine. BHL.recadree.jpg

Cette séquence, image de manière douloureuse, l’assassinat  (parce que finalement il s’agit bien de cela) d'enfants, de femmes, et d'innocents...

L'opération "PIlier de défense" dernière intervention en date, a fait pas loin de 200 morts selon la plupart des sources, dont une trentaine d'enfants en bas âge, et environ 40 femmes... Sans oublier les 1500 blessés !
Les hommes morts étant d'office considérés comme de vils combattants du Hamas, chacun doit ainsi comprendre que tous les hommes vivant en Palestine sont d’affreux terroristes, les travailleurs, artisans, et simples pères de familles n’existent pas. 

(Par ailleurs sur la séquence vidéo, nous constateront de manière évidente, l'utilisation de phosphore blanc dans les bombardements Israéliens, pourtant interdit par le droit international, celui-ci entraîne en effet des blessures atroces ou une mort lente par brûlure, et ne peut être conscrit uniquement par du personnel spécialisé et formé, il est vivement condamné par le CICR, dans le cadre d'utilisation a des endroits a concentration civile, ce qui est bien entendu le cas de Gaza )

Après cette mise en lumière des événements, j'en arrive (malgré la gravité du conflit) à la phase cocasse !

Un groupe de citoyen scandalisé de la venue de BHL à Genève, me contacte et me fait part de sa volonté d'organiser une marche symbolique, silencieuse et humoristique, a proximité du Théâtre des salons.
Ils m'exposent leur intention de faire une sorte d'happening non violent et furtif, mais me font part de leur crainte d'une répression injustifiée.
Sans pour autant leur apporter mon soutien, je leur assure néanmoins ma présence d'observateur attentif.

En l'occurrence je me rends vers 19h30, ce vendredi, a proximité du théâtre des Salons, j'y constate une très forte présence policière. Plusieurs dizaines d'agents en civils et uniformes. Ils bloquent tout les accès de proximité, et procèdent par ailleurs a de multiples contrôles, l'activité est fébrile, et l'on sent un danger imminent ! 

Peu après mon arrivée, et de multiples contrôle individuels, ils interceptent une dizaine d'individus non identifiés, qui n'avaient a fortiori commis aucune infraction, ils seront correctement rangés contre le mur du temple qui fait face au théâtre, fouillés et dûment contrôlés pendant 30 minutes.
Peu après 20h00 les personnes de contacts m'appellent et me signalent être de l'autre côté de la plaine de Plainpalais, ou je me rends aussitôt, bien qu'intercepté a trois reprises par des dealers souhaitant me vendre d'illicites substances, j'y arrive néanmoins.
Une fois sur place ceux-ci me communiquent vouloir simplement défiler en procession le long du trottoir, en tenant en main un ananas, hommage a Dieudonné Mbala Mbala qui a été un des premier, selon eux, a dénoncer le va t'en guerre BHL, ils me confirment souhaiter un happening sans violence, sans revendications, et humoristique.

Accompagné d'un cameraman qui va filmer, la petite troupe d'une quinzaine d'individus se met en marche et traverse la plaine, non sans être freinée à plusieurs reprises par des individus souhaitant leurs vendre, a nouveau, d'illicites substances. ("Commerce" visiblement très florissant a Genève.)

Arrivé sur le trottoir de la rue Bartholoni, la petite troupe se met silencieusement et presque religieusement en procession, et défile le long de la rue, sans slogan, sans éclats de voix, sans revendications, véritable défilé d’ananas, elle sera peu après, immédiatement interceptée par des agents en civils fébriles, ceux-ci exigent la remise immédiate des pièces d'identités de tous, et les emportes je ne sais ou, ils parquent tout ce petit monde vers le temple, en face, s'ensuit une confiscations des ananas, un contrôle minutieux des identités, ainsi qu'une fouille approfondie par une dizaine d'agents en uniforme... L'opération terminée, d’une durée de trente minutes environ, chaque individu est sommé de partir dans des directions différentes et a 2 minutes d'intervalle. 

Prenant conscience de la situation d'insécurité de notre ville, ou des centaines de dealers et voleurs à la tire s'activent sans véritable inquiétude policière (Sans vouloir blâmer ces derniers qui font sans doute selon leurs moyens) je m'interroge de l'opportunité d'un tel déploiement de forces de polices, pour la venue d'un individu d'une si triste envergure. 
J'imagine qu'il s'agit sans doute d'une consigne politique de haut lieu. "Surtout aucune vague lors de la venue de monsieur BHL, mettez y tous les moyens policiers nécessaire" ...

Les citoyens apprécieront, sans doute, les priorités de notre état.

Laurent Leisi 

bhl,bernard henri-levy,palestine,israël,geurre,conflit,phosphore blanc,ananas,scandale,dieudonné,genève,théâtre des salons,citoyens,police,ahmad jaabri

(Photo et montage, auteur anonyme)