07/08/2014

Les ultra sionistes à Genève... Hors ligne.

Désolé l'article à été mis hors ligne.

Menaces, intimidations, pressions, injures...

L'auteur des propos épinglé suite à de simples captures d'écrans sur un facebook public, n'assume pas ces propos pourtant public, et m'a fait convoqué au poste de police, arguant une crainte pour sa sécurité.

La police m'a demandé de mettre hors ligne cet article.

L'INDIGNATION SÉLECTIVE !

Certains pensent avoir le droit de diffuser et tenir des propos abjectes et condamnables à plusieurs chefs dont quelques uns d'ordre pénal, mais s'estiment par ailleurs intouchables et sont dans l'indignation totale lorsque ils sont mis devant leurs responsabilités.

Finalement la même situation qui prévaut aujourd'hui sur le conflit Israélo-Palestinien.
 

Laurent Leisi 

 

01:38 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook

Commentaires

Monsieur Leisi,je trouve vraiment dommage que l'on vous prête des intentions qui ne sont pas les vôtres.
Si la police estime qu'il y a un quelconque souci, elle aurait du empêcher,voire interdire la manifestation elle - même.
Se plaindre après coup c'est ne pas assumer ses propres actes.
J'ai quand même eu le temps de lire sur son profil Facebook ses "exploits" et je vous en remercie.
Elle était pourtant très fière d'elle-même.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 07/08/2014

Victor, c'est moi qui ait été menacé, intimidé, injurié... Ce n'est en l’occurrence pas ce que l'on me reproche.

Écrit par : Laurent Leisi | 07/08/2014

"La police m'a demandé de mettre hors ligne cet article."

Je ne sais pas si légalement ils ont les moyens de vous obliger à cela. Je vous conseille de vous renseigner.

D'autre part le dernier paragraphe de votre billet reflétait parfaitement la situation: A savoir que les âmes qui ont risqué leur propre vie pour sauver des civils et enfants juifs durant les années 30 et 40 du siècle passé sont les mêmes qu'aujourd'hui dénoncent les tueries de civils et des enfants à Gaza faites par Israël.

Écrit par : Julius | 07/08/2014

Fort bien, mais vous savez d'où viennent les menaces, les injures, alors dans ce cas soyez beaucoup plus perfide et visez juste lorsque vous vous attaquerez à ces gens. On ne peut leur faire confiance.

Écrit par : Soumia | 07/08/2014

@ Julius, si les instances de police estiment qu'une personne risque pour sa sécurité du fait d'une publication qui la met en cause elle peut suggérer à l'auteur de la publication ou du journal le retrait de cette publication, plus communément si cette affaire est judiciaire la personne sera mise sous protection judiciaire. La police ne m'a donné aucun ordre formel sous peine de poursuite, elle me l'a demandé par souci de sécurité publique.
J'y ai consenti parce que le but de cette publication consistait en premier lieu à dénoncer des propos abjects, mais aussi à SUGGÉRER aux donneurs de leçon impliqué par un lien direct avec la personne incriminée, je parle de Messieurs Weiss président LICRA Genève, Gurfinkiel CICAD, Halpérin LICRA, Brunschwig Graf (qui nous a fait la leçon la semaine d'avant sur la RTS) de commencer par balayer devant leur porte, le racisme et les propos abjects ne sont pas un syndrome uniquement blanc ou arabe c'est un syndrome international!

Aucune de ces personnes pourtant largement informée par plusieurs canaux différents n'a daigné s'exprimer publiquement sur le fait (A ce jour) ce qui en dit long sur la gène ou le malaise occasionné.
Le but de cette publication est donc atteint et ne consistait pas dans l'importation du conflit israélo-palestinien sur le plan local.

Pour le reste, je suis un humaniste convaincu, atypique je le conçois, mais un humaniste qui tient à défendre les droits de l'homme, de TOUS les hommes.
Comme je suis absolument convaincu de la phrase postée sur l'article originel que vous avez relevé, parce que moi même si j'y avais été confronté j'aurais risqué ma vie pour sauver des enfants juifs de la mort ou la persécution en 40, et comme je la risquerais demain si cela devais se reproduire.

S'en prendre à des enfants, d'autant plus si ils sont considérés comme des pertes collatérales, est INTOLÉRABLE... aucune excuse n'est valable à mes yeux.

420 enfants sont morts sous les bombes israélienne en moins d'un mois d'un conflit inéquitable, immodéré, disproportionné... je le clame donc HAUT ET FORT, il s'agit d'un CRIME CONTRE L’HUMANITÉ.

Écrit par : Laurent Leisi | 08/08/2014

Merci beaucoup pour votre réponse Laurent.

Écrit par : Julius | 08/08/2014

Monsieur Leisi,

J'ai toujours trouvé vos billets pertinents et respectueux de tous ceux dont vous parlez et de vos lecteurs. Je n'y ai jamais décelé quoi que ce soit de provocateur ou d'injurieux.Vous avez, jusque là, fait une information que la grande presse aux ordres tait.
Actuellement, il faut beaucoup de courage pour défendre les faibles et les victimes parce que la société, dit civilisée (je la qualifie ainsi par ironie), veut que lorsqu'on a mis quelqu'un à l'index, sans qu'il soit nécessaire d'y fonder les raisons, il s'agit de le lyncher jusqu'à ce qu'il succombe de souffrance. Les peuples que les va-t-en-guerre ont désignés de leur doigt accusateur sont à sacrifier et on leur fait porter la culpabilité du sort qu'on leur fait subir.
Si l'on cherche bien, on doit pouvoir décrypter qu'ils le sont pour vouloir être eux-même, de pouvoir décider de leur propre avenir et de jouir au moins de droits fondamentaux, de s'organiser selon eux et de pouvoir vivre en paix. S'il y a richesses sous leurs pieds, ils veulent pouvoir en disposer et partager dans des négoces équitables et non pas qu'on les évince par la violence pour les leur prendre.
C'est pourtant si simple. Mais on ne peut faire entendre raison à la kleptocratie des gouvernements égoïstes.

Je fais de temps en temps la revue des blogs, ils sont très peu nombreux à prendre le parti des faibles.
Merci encore une fois pour le vôtre, merci pour votre courage.
Continuons à informer, chacun prendra ce qu'il voudra, au moins avec plusieurs échos différents.
Personnellement, je continue de traduire des textes pour les grandes revues spécialisées. C'est ma seule et modeste contribution.

Écrit par : Beatrix | 08/08/2014

@ Corto, pour avoir droit au chapitre, subsidiairement avoir le droit de m'insulter voir me menacer, commencer par vous identifier avec un nom et un prénom et non un pseudonyme qui vous garanti l'anonymat, un visage restant optionnel.

Écrit par : Laurent Leisi | 09/08/2014

M. Leisi, je prends un peu le débat en route. Il semble que vous ayez vécu une situation unique que je ne comprends pas. Si vous parlez du conflit israélo-palestinien, je vous invite à lire ma note sur ce sujet. Mon pseudo est "leblageur" (sic).
Quant à Corto, c'est un semeur de zizanie bien connu, un anarchiste n'ayant rien de constructif à dire. Suite à des injures et menaces, j'ai décidé de ne plus le publier sur mon blog.
Meilleures salutations!

Écrit par : Ralf LATINA | 09/08/2014

Merci pour le lien que vous aviez publié.

Il est bien temps de montrer la double éthique, la partialité, l'activisme de certains membres d'une communauté qu'on ne peut critiquer.

Je trouve scandaleux que vous ayez du retirer les messages qu'ils avaient volontairement publiés car ils constituent une information publique nécessaire tels les discours ou commentaires repris par la presse.

De plus, il est terriblement inquiétant et dérangeant de voir des personalités suisses défendre avec tant de ferveur un Etat étranger dont les fondements sont basés sur l'appartenance tribale.

Je saurai comment mieux voter dans le futur.

Écrit par : Anonymat sécuritaire | 10/08/2014

Bonjour,

En revenant sur votre blog, je me suis dit que ce texte pourra aider à clarifier des notions qui ont été brassées et amalgamées dans le but de museler ceux qui lancent l'alerte contre l'extermination d'une population que l'on voudrait faire subir dans le silence général.

Est-ce la terreur de l'opinion dominante qui nous fait courber le regard et le verbe?

Serge Grossvakle dénonce des faits insoutenables. Mais on veut aussi le faire taire. Serge ne sera plus isolé. A Tel-Aviv, ce sont des milliers qui commencent à se faire entendre. En majorité des jeunes. Ils ne veulent pas laisser leur vies et leurs jeunes années au Sionisme insatiable.

http://billets-du-temps-perdu.blogspot.ch/2014/08/juif-au-milieu-des-manifestations-pro.html#more

Extrait ici:
"J’y manifeste comme juif et le proclame. Toujours. Et cette fois je l’ai affiché comme jamais, avec une grosse pancarte indiquant « je suis juif ». C’était juste insupportable cette accusation ignoble d’antisémitisme ! C’était étouffant cette manipulation de la peur dans la communauté juive, les messages diffusés de danger à se présenter avec une kippa (un « Kappeleur » , dans ma mémoire familiale). C’était juste une horreur que de voir ainsi insultés, bafoués, des jeunes révoltés du sort sanglant fait à un peuple dominé. J’ai voulu faire un geste. J’ai voulu casser cette folie manipulatrice et je me suis pointé avec ma pancarte," (Serge Grossvakle).

Écrit par : Beatrix | 20/08/2014

Les commentaires sont fermés.