15/07/2014

Palestine.

Une carte qui remplace milles mots, milles explications.

Apartheid, colonisation, spoliation, invasion




























Je laisse à chacun le soin d'imaginer, qu'a la place de Palestine, le pays concerné serait le sien.

Utile d'ajouter que depuis 2010 les territoires palestiniens ont encore été "grignotés" par de nouvelles colonies d'implantations israélienne. Comme elle le fait depuis 1947 l'ONU à condamné, des dizaines de résolutions ont été votées, aucune sanction n'a jamais pu être prise par le conseil de sécurité, du fait d'un VETO constant des ETATS-UNIS.

Laurent Leisi

01:39 Publié dans Air du temps, Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Vous ne trouvez pas que c'est un peu gros, entre autre, sur la carte 2010 on peu deviner des parcelles en blanc dans la partie de Gaza, il semble que le dessinateur des cartes ne respecte pas l’abstinence requise en matière d'alcools forts !

Je ne parle même pas des parcelles en Cis-Jordanie, c'est du freejazz, vous ne pouvez pas, ne serait-ce qu'une seule fois essayer d'être un tantinet objectif ?

Écrit par : Corto | 19/07/2014

Corto cette carte représente le découpage actuel du territoire, elle a été présentée à l'ONU et au UNHCR et est utilisée par ces entités comme élément de dossier, j'ose imaginer que ces deux entités représentatives mondiale ne compulsent pas dans leurs dossiers des éléments fantaisistes, comme vous le laissez croire a vos lecteurs.
Il est bien entendu que les zones ou c'est implanté des colonies sauvages israéliennes, illégales d'ailleurs comme l'occupation des territoires, sont bien représentées sur cette carte.
Depuis le temps je pense que la grande partie des lecteurs à bien compris votre soutien indéfectible à Israël, comme ils auront compris mes positions que je nuancerais, je n'éprouve aucune sympathie particulière envers le Hamas ou la politique Palestinienne, non c'est bien l'injustice qui m’insupporte, et la défense du plus faible, un peuple martyr, spolié de ces terres, parqué dans un camp de concentration à ciel ouvert surpeuplé, sorte de zone d'abattoir progressif.

Écrit par : Laurent Leisi | 20/07/2014

Laurent, vous ne publiez pas mes explications et vous confondez "palestiniens" et membres du Hamas !

Savez-vous combien d'iraniens, de libanais, de syriens blessés arrivent dans les hôpitaux de campagne israéliens à la frontière ?

Vous parlez d'injustice, qui vit dans un palace au Qatar et donne les ordres d'attaquer Israël ?

Pourquoi l'Egypte refuse d'ouvrir ses frontières à son territoire d'avant 67, puisque vous parlez de "cartes" présentant des "taches" blanches à Gaza ?

Écrit par : Corto | 20/07/2014

Les commentaires sont fermés.