14/07/2013

Drame de Brétigny, des racailles dévalisent cadavres, blessés, et secouristes !

Lors du déraillement du train de Brétigny le 12 juillet qui aura fait 6 morts et plus de 30 blessés. Des racailles de la banlieue voisine étaient sur place et dépouillaient le plus tranquillement du monde cadavres et blessés à l'agonie. Lorsque pompiers, secouristes et policiers arrivent enfin, dérangés dans leur oeuvre de charognards, ils les caillassent pour les faires fuir !

Brétigny, drame, déraillement
PHOTO: LIONEL BONAVENTURE / AFP

http://www.youtube.com/watch?v=avUCGWuGREw 

http://www.europe1.fr/Faits-divers/Bretigny-des-vols-sur-... 

Au delà du drame de cet accident effroyable, je pourrais longuement m'étendre sur cette scène de vol hallucinante, œuvre d'individus définitivement privé de toute humanité.


En lisant de nombreuses dépêches et la constance de l'utilisation du terme "jeunes"... J'ai envie de justement donner la parole à une jeune dont la plume acerbe aura pondu un coup de gueule particulièrement bienvenu et salutaire.

Morgane Menguy :

Il y en a juste ras le bol. On nous a laissé les cendres d’une civilisation jadis rayonnante. On ne nous a offert comme héritage que la décadence post-soixante-huitarde, une génération qui apprend aux ados à enfiler des capotes sur des godemichets devant toute leur classe, et aux petits qu’en fait, ils ne sont ni des garçons ni des filles. Une société pourrie jusqu’à la moelle à coup de morale bien pire que la morale catho tant critiquée, d’enseignement de l’auto-flagellation et de l’ethno-masochisme. Une société dénuée de toute valeur dans laquelle nous, les « jeunes », devons pour la plupart apprendre seuls à devenir des êtres civilisés, à trouver notre place dans ce foutoir insensé et babylonien dont les piliers sont attaqués chaque jour un peu plus à grands coups de massues bien pensantes, capitalistes et libertariennes.



On se bat, nous les « jeunes », chaque jour, pour ne pas crever. On se bat avec les névroses résultant d’années de mœurs travesties et dépravées, on se bat pour nos parents qui ont, pour beaucoup, baissé les bras, et pour les suivants qui devront serrer les poings et monter sur les barricades. On se bat pour nous-mêmes. On se bat pour vivre.

Alors, quand, pour la énième fois, je lis « des jeunes ont pillé des cadavres et caillassé les véhicules des hommes venus porter secours aux victimes du déraillement de Brétigny », j’ai envie de sortir les armes. Quels jeunes ? De quels jeunes est-ce que vous parlez ?

Les jeunes vous emmerdent. Les jeunes, aussi névrosés puissent-ils être, ne dépouillent pas les cadavres encore ensanglantés de victimes en piétinant ceux qui sont en train d’agoniser. Les jeunes ne caillassent pas de voitures de pompiers, du SAMU. Les jeunes ne volent pas les moyens de communication des sauveteurs sur le lieu d’un accident dramatique et meurtrier.

Ceux qui font ça ne sont rien d’autre que des charognards sortis de leurs cités. 

Osez prononcer les mots. Ayez un peu de courage ! Arrêtez de mettre sur le dos de vos « jeunes » la responsabilité de ce qui n’est que la conséquence de trente années de votre médiocrité. On vous promet qu’on essaiera de vous en être reconnaissants.

Morgane Menguy.

 

 

Sourceshttp://www.bvoltaire.fr/morganemenguy/bretigny-les-jeunes... 

Laurent Leisi


Commentaires

Que nous réserve la belles jeunesse française? Elle dépouille les morts et les blessés,mais je vous le demande : mais ou va-t-on si cette jeunesse n'a plus de frontières au sein l'UE.

Écrit par : José Gonzalez | 14/07/2013

Les socialistes ont trop peur de froisser leurs possibles électeurs.
En cela ils font le jeu de Le Pen et compagnie et c'est tant mieux.
Ce qu'il peut arriver de mieux à la France c'est ... oui oui ... l'instauration au Pouvoir de la famille Le Pen.

Juste pour voir ... une fois ...

Pour en revenir à Morgane Menguy, ... elle a bien raison la pauvre ... mais hélas, elle est bien la seule à penser de la sorte.

Les trente glorieuses et les wagons ou alors bateaux d'immigrés arrivés en France pour contribuer à l'essor économique ... les regroupements familiaux ...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 14/07/2013

http://www.liberation.fr/societe/2013/07/13/bretigny-les-sauveteurs-n-ont-vu-ni-pillage-ni-caillassage_918084

Brétigny: les sauveteurs n'ont vu ni pillage, ni caillassage

13 juillet 2013 à 15:30 (Mis à jour: 19:16)

Des rumeurs d'agression et de vols sur les victimes sont formellement démenties par la Croix-Rouge et des sources policières.

Des jeunes ont-ils voulu profiter de la confusion provoquée par le déraillement du train Paris-Limoges vendredi pour tenter de piller voyageurs et secouristes à Brétigny-sur-Orge? Le syndicat policier Alliance l’affirme, mais les secouristes n’ont rien vu de tel et les autorités démentent.




Sur Europe 1, une déléguée du syndicat de police Alliance avait fait état vendredi soir de la présence un quart d’heure après la catastrophe d’un groupe de jeunes «qui semblent porter secours aux victimes» mais les policiers sur place «se rendent compte que ces individus sont présents pour dépouiller les victimes et notamment les premiers cadavres».

Ces accusations ont provoqué les réactions indignées de quelques responsables politiques à droite et à l’extrême droite. Le délégué général de l’UMP, Eric Ciotti a dénoncé «des agressions barbares» contre les victimes et les secouristes, tandis que le député UMP Lionnel Luca s’en prenait sur Twitter à «des attitudes scandaleuses de voyous charognards». Le FN a pointé des «comportements abjects et immoraux».

Sur place, les secouristes de la Croix-Rouge intervenus n’ont pas vu de pillage. «Nos équipiers n’ont rencontré aucun problème avec des badauds. Il n’y a pas eu d’agressions, nous avons travaillé de façon tout à fait normale», a déclaré à l’AFP Jean-François Riffaud, le directeur de la communication de la Croix-Rouge qui était à Brétigny vendredi. Quelques 90 «équipiers» de la Croix-Rouge, ont été mobilisés «à partir de 18h30», selon Jean-François Riffaud, soit 1 heure 15 après l’accident.

Même son de cloche du côté du Samu de Paris. Le chef de service Pierre Carli, a dit à la presse qu’il n’avait pas eu connaissance d’éventuels caillassage ou pillage, dont ses équipes auraient été victimes, tout en notant que la zone d’intervention était étendue.

Une source policière a évoqué auprès de l’AFP samedi une «situation tendue» en début de dispositif quand la Sûreté générale (Suge), le service de sécurité de la SNCF, est arrivée pour sécuriser la zone «comme c’est souvent le cas dans ces moments»: «Il y a eu quelques jets de projectiles, mais pas de caillassage. Dans un événement complètement déconnecté, plus tard, un jeune a tenté de voler. Il a été interpellé», poursuit cette source, qui «déplore cette instrumentalisation indécente».

Dans un communiqué, le Front National évoquait «les comportements abjects et immoraux de voyous qui, jusque dans l’horreur d’un tel drame, continuent leur sale besogne : voler, piller et faire mal. Ces voyous méritent des condamnations particulièrement fermes».

Sur i-Télé, le ministre des Transports Frédéric Cuvillier a déclaré n’avoir pas eu connaissance «de victimes dépouillées», faisant simplement état «d’actes isolés», de la personne interpellée pour le vol de portable et de «pompiers qui par petits groupes ont été accueillis de façon un peu rude».

Le sous-préfet d’Etampes, Ghyslain Chatel, a précisé qu’il n’y avait pas eu d’autres interpellations que le voleur de portable et démenti que les secours aient fait l’objet de jets de projectiles, à l’exception d’un camion de pompiers, qui n’aurait pas été touché.

Le président PS du conseil général de l’Essonne Jérôme Guedj, avait écrit sur Twitter vendredi soir que «de sombres crétins inhumains» avaient «profité de la cohue pour voler téléphone(s) portable(s) et bagages». Joint samedi, il précise: «J’ai passé cinq heures sur place. On m’a raconté différents moments de tension, au tout début quand des imbéciles ont filmé les victimes, plus tard au moment d’agrandir la périmètre de sécurité. On m’a aussi parlé du vol de portable dans un camion du SAMU et des pompiers ont dit que des gens avaient profité de la cohue pour voler des bagages devant la gare mais personne sur place à aucun moment ne m’a parlé de cadavre dépouillé».

Samedi soir, aucun des nombreux témoignages de voyageurs dans les médias ne permettait d’accréditer cette accusation.

Écrit par : gerard | 14/07/2013

Trop tard... C'est à chaud que la vérité se dévoile, tous ce qui vient ensuite est contrôlé, conditionné, manipulé pour entrer dans l'axe de l'idéologie au pouvoir qui profitera de l'occasion pour impliquer la polémique aux inévitables méchants fachos de droite et du FN qui ne souhaitent qu'apporter le discrédit sur la république... C'est terrible, bien que considéré comme groupusculaire, ils sont partout ces fachos, omniprésent... Aux manifs pour tous, à Roland Garros, sur le tour de France, sifflant Hollande sur les champs, veilleurs devant des dizaines de bâtiments d'état... Et maintenant dans la police et même sur les lieux de drames à à raconter des inepties sans nom... Le pire sans doute restant qu'ils s'agit de jeunes ! Quelle ingratitude envers leurs pères qui leur ont pourtant tout donné...

Par ailleurs pour faire court, c'est les premiers secouristes, premiers pompiers et premiers agents de police qui ont fait le constat de ces (tentatives ?) vols, et ont subi des jets de projectiles, et cela dès 17h30... la croix rouge qui est interviewée comme cela est spécifié n'est intervenue qu'à partir de 18h30... alors que bien entendu la situation était revenue à la normale, des renforts de police ayant été demandés dès 17h35 ! Il faudra également souligné selon diverses sources concordantes qu'au moins 4 individus ont été appréhendé en marge du déraillement, j'imagine qu'ils l'ont été pour la plaisir...
Bien entendu il était parfaitement prévisible que le gouvernement et ceux qui travaillent à sa botte (Médias et corps constitués), tenterais de minimiser les actes, en les déclarant d'offices isolés et sans aucune conséquences... "Bien entendu il s'agit du comportement de quelques dizaines de racailles et non d'un pillage organisé et oeuvre d'un milliers d'individus" mais même isolés de cette manière ces comportements restent inqualifiables et déshumanisés. Tout individu n'étant pas dans le déni aura compris avec clairvoyance qui dit dit vrai...
Les premiers intervenants et agents de police... ou le gouvernement ?

Écrit par : Laurent Leisi | 14/07/2013

http://www.leparisien.fr/faits-divers/bretigny-polemique-sur-des-violences-en-marge-de-la-catastrophe-13-07-2013-2980205.php

Les incohérences des officiels...

Le ministre des Transports Fréderic Cuvillier:
Fait état «d'une personne interpellée», «d'une tentative de vol de portable» sur un secouriste, de «pompiers qui par petits groupes ont été accueillis de façon un peu rude» sic !. Mais de «véritables actes commis en bande, non»

Acte isolé ? C'est bien pourquoi un des individus arrêté l'a été au motif de : «outrage, vol, et violences en réunion» selon le sous-préfet Gyslain Chatel... Il est connu que "violences en réunion" se pratique seul !

Par ailleurs c'est 6 arrestations qui auraient été évoquées.

Écrit par : Laurent Leisi | 14/07/2013

Douce France !

3 compagnies de CRS plus des policiers pour protéger des secouristes !

Mais, il n'y a rien à signaler, tout c'est passé on ne peut plus normalement Monsieur le président !

Qui viendra protéger les policiers ???

Écrit par : Corto | 15/07/2013

Bravo à cette jeune qui a bien compris qu'au nom de la "discrimination", la peur et depuis la loi Taubira, le mot voyou est interdit mais remplacé par "des jeunes"... l'anonymat étant un mot d'ordre de ce gouvernement français!

"Ceux qui font ça ne sont rien d’autre que des charognards sortis de leurs cités. 

Osez prononcer les mots. Ayez un peu de courage ! Arrêtez de mettre sur le dos de vos « jeunes » la responsabilité de ce qui n’est que la conséquence de trente années de votre médiocrité. On vous promet qu’on essaiera de vous en être reconnaissants."
Ceux qui font ça ne sont rien d’autre que des charognards sortis de leurs cités. 

Osez prononcer les mots. Ayez un peu de courage ! Arrêtez de mettre sur le dos de vos « jeunes » la responsabilité de ce qui n’est que la conséquence de trente années de votre médiocrité. On vous promet qu’on essaiera de vous en être reconnaissants.

Excellente fin! Merci Morgane Menguy.

Écrit par : Patoucha | 15/07/2013

"...Trop tard..."

Tard ou pas tard, ce qu'il compte c'est la vérité. Une personne honnête cherche juste à savoir ce qu'il a réellement été.

Écrit par : gerard | 15/07/2013

Bien que je n'en ait jamais douté, tout cela se confirme bel et bien.


http://french.ruvr.ru/2013_07_16/Bretigny-sur-Orge-le-caillassage-et-les-vols-sur-des-cadavres-confirmes-3913/

Mais chut... pas un mot dans nos médias sous contrôle !

Je suis bien curieux de savoir comment le régime en place en France, va se sortir de l'embrouille et la polémique qu'il a lui même crée.

Écrit par : Laurent Leisi | 17/07/2013

Patoucha, comme d'accoutumé les politiques et leurs autres charognards de médias, ont choisis le mensonge, les mensonges, les contradictions et ils se contredisent sans la moindre trace de vergogne, ils se roulent dans la fange avec un entrain sans commune mesure !

Ils arrivent le visage maculé de sang des innocentes victimes de cet attentat comme ils l'ont fait pour toutes les autres monstruosité auxquelles tous les français sont devenus des complices, enfin presque tous, car rares sont ceux qui restent fidèles à la vérité, ne serait-ce que pour le respect de la logique la plus rudimentaire !!

Non seulement les boulons de la pièce retrouvée ont été déboulonnés mais il en manque un selon un technicien de la SNCF, étrange, non ?

D'ailleurs votre blog est passé dans les oubliettes !

Écrit par : Corto | 17/07/2013

Pour ceux qui douteraient encore !

http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-bretigny-sur-orge-des-scenes-de-vol-et-de-caillassage-ont-bien-eu-lieu-18-07-2013-1706136_23.php

Par ailleurs une nouvelle polémique sourde pointe son nez, bien qu'enterrée par l'appareil d'état, il semblerait que l'éclisse qui a fait déraillé le train, ait été déboulonnée et déplacée sur la voie, causant ainsi le déraillement du train... C'est une supputation qui pourrait se confirmer par un acte identique et prouvé le même jour sur un autre tronçon, dès lors il est bien possible qu'il s'agisse d'un acte malveillant s'apparentant à du terrorisme local.

L'appareil d'état et les médias à sa botte, ont trouvé une rapide parade à la demande de sensation du public, il ont rapidement sorti de nulle part, et coffré, un méchant nazi terroriste barbu pseudo adorateur de Breivik... histoire de faire une belle diversion et un enfumage en règle des mass médias ! Nazi s'apparentant plutôt à un hippie musicien et fermier et d'ailleurs relâché sans aucune charge hier.

Le pire c'est que ça fonctionne... Tous les journaux d'occident se sont fait les titres de cette info en eau de boudin pendant 3 jours, mais rien sur les circonstances et le scandale inique entourant le drame de Brétigny !

Écrit par : Laurent Leisi | 19/07/2013

Patoucha, comme d'accoutumé les politiques et leurs autres charognards de médias, ont choisis le mensonge, les mensonges, les contradictions et ils se contredisent sans la moindre trace de vergogne, ils se roulent dans la fange avec un entrain sans commune mesure !

Ils arrivent le visage maculé de sang d'innocents des victimes de cet attentat comme ils l'ont fait pour toutes les autres monstruosité auxquelles tous les français sont devenus des complices, enfin presque tous, car rares sont ceux qui restent fidèles ne serait-ce qu'à la logique la plus rudimentaire !!

Non seulement les boulons de la pièce retrouvée ont été déboulonnés mais il en manque un selon un technicien de la SNCF, étrange, non ?

Écrit par : Corto | 20/07/2013

Les commentaires sont fermés.