22/01/2012

Chômeurs Genevois

Lors de la dernière séance plénière du conseil municipal, le 17 et 18 janvier dernier, le MCG a déposé une motion urgente afin d'assurer le traitement rapide du sujet concernant les chômeurs genevois et la priorité de leurs engagements dans les institutions de la ville de Genève et le fonctionnariat.

La gauche a refusé cette urgence et l'as ainsi renvoyée aux calendes grecs !

Lors de la même séance, cette même gauche a par contre accepté l'urgence concernant le replacement du bar "L'Alhambar" Bien que nous considérions qu'il ne s'agissait pas d'une urgence, le MCG l'a néanmoins soutenue, parce que nous considérons que l'existence de bars conviviaux et accessible fait également partie des devoirs de notre ville.

En synthèse nous constatons que les bars sont une urgence absolue au regard de la gauche, par contre les chômeurs et sans emplois genevois sont une quantité négligeable qu'il est possible de différer à loisir...

Les chômeurs, sans emplois et précaires, apprécieront ainsi les positions d'une gauche bobo, qui se soucie d'eux, et le fait savoir, à la veille d'élections… mais les oublies bien vite celles-ci passées !

 

Laurent Leisi

 

image chomeur.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

(Image d'illustration)

 

21:07 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : mcg, chômeurs, gauche, socialistes | |  Facebook

Commentaires

Evidemment l'intérêt de la gauche est que ces demandeurs d'emplois genevois ( au nombre de 30000 il faut le préciser) restent dans cette précarité. Sinon leur fond de commerce démagogique tombe.
Par ailleurs pourquoi s'inquiéter des chômeurs dès lors que le phénomène ne les touche pas ni leurs enfants?
Mais le jour où ils seront concerné par ce problème ils vont rejoindre le MCG. Car jusqu'à preuve du contraire vous êtes la seule formation politique qui s'inquiète vraiment des soucis du citoyen.

Écrit par : Amar | 22/01/2012

A l'époque des romains c'était: "du pain et des jeux".

Dans sa "grande" sagesse la gauchitude n'a gardé que les jeux...

Écrit par : anonyme | 23/01/2012

Compter dans les 30000 chômeurs, les retraités de la ville de Genève contraints de s'inscrire au chômage à 62 ans, hommes et femmes. Les conseillers municipaux de gauche ne s'en émeuvent pas du tout. Vive le social à Genève !

http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/30149402

Écrit par : Claude B. | 23/01/2012

Réouvrir un bar comme l'Alhambar, c'est créer des emplois associatifs pour les gens de gauche. Alors que s'occuper des chômeurs genevois ne profite en rien à la gauche. Les chômeurs votent MCG depuis longtemps.

Écrit par : Alain Noula | 23/01/2012

Lorsque l'on arrive au chômage on automiquement plus de temps pour s'intéresser à la politique. Par conséquent, on en arrive à la conclusion que voter ne sert à rien devant les promesses alléchantes de tous partis.
Les discours ressemblent de plus en plus à des solutions miracle pour faire sa lessive! Mais sachant que les lessives vendues sont détenues en général par peu d'entreprise on se rend compte que leur efficacité est là-même en politique.

Écrit par : plume noire | 23/01/2012

Les commentaires sont fermés.